Quel est le profil des visiteurs des vitrines immobilières virtuelles ?

Optimiser l’impact d’un site internet ou des annonces placées sur le web est une tâche essentielle pour un agent immobilier. Ainsi il est intéressant que ce professionnel ait connaissance du profil des internautes qui utilisent ces moyens numériques pour la création de son site ou son évolution. Il en va de même pour la rédaction des annonces.

LES INTERNAUTES REPRÉSENTENT UN MARCHÉ INFLUENT

Des connexions très nombreuses

En 2015, ce sont 32% des Français qui avaient, d’après les chiffres publiés alors, effectués des recherches de biens immobiliers via internet. Un pourcentage qui représente 16,7 millions de clients potentiels et qui fait du marché immobilier numérique de l’hexagone, l’un des plus fréquenté. Ces chiffres démontrent l’importance et l’influence d’internet dans le quotidien de chacun, et notamment dans le domaine de l’immobilier.

Des outils devenus multiples

La variété des appareils multimédias s’est démultipliée ces dernières années et leur utilisation est de plus en plus intense. Des outils présents dans chaque foyer, utilisé par beaucoup au quotidien. Ordinateur portable, smartphone, tablette, n’ont aucun secret pour personne et les visites à partir de ces outils multimédias sur des portails d’annonces ou de sites immobiliers, sont en hausse de 80% sur une seule année.

Évoluer avec la technologie

Ces chiffres témoignent de la dynamique de ce marché virtuel, internet étant devenu une source incontournable d’information et de consommation. Les professionnels se doivent donc de suivre cette tendance et d’adapter leur portail aux nouvelles technologies en incluant dans leur évolution, les applications pour smartphones.

DES CHIFFRES QUI DOIVENT ÊTRE BIEN ANALYSÉS

Tous ne sont pas des acquéreurs potentiels

Les plus de 16 millions de visiteurs Français de portails immobiliers, ne représentent pas autant d’acquéreurs potentiels. Si ce chiffre démontre l’importance d’internet dans le secteur, tous ne réaliseront pas une acquisition immobilière.

Des visiteurs occasionnels

Beaucoup aiment à rêver, en quelques sortes, devant les annonces, se projeter dans un avenir lointain voire improbable. D’autres, mettront de nombreux mois avant d’oser franchir le pas. Etre propriétaire de son logement, reste un projet de vie mûrement réfléchi et longuement discuté, essentiellement pour les Français, plus attachés à leur habitat que leurs voisins anglo-saxons par exemple.

Évaluer son bien

Certains propriétaires, vont quant à eux, regarder de nombreux sites immobiliers afin d’être en mesure d’évaluer leur propre bien en prenant connaissance du marché de leur secteur. Ce peuvent être d’éventuels vendeurs qui cherchent à connaître le prix possible de leur bien ou simplement le besoin de se rassurer quant à la valeur de leur patrimoine.

BIEN CONNAÎTRE SA CLIENTÈLE POTENTIELLE

Les portails ouvrent les portes

A l’opposé, parmi ces 16,7 millions d’internautes, se trouvent des acquéreurs désireux de réaliser un achat et qui, par le biais d’internet, parviennent à se renseigner sur les tendances du marché. Ils prennent ainsi connaissance des différents biens sur leur territoire et des tarifs pratiqués. Il s’agit là d’une étape dans le processus de réflexion d’une acquisition d’un logement. Après avoir pris la décision, ces internautes s’enquièrent de ce qu’ils peuvent espérer trouver dans le budget qu’ils ont envisagé.

Les femmes fréquentent plus les sites immobiliers

Une récente enquête parue en septembre dernier émanant de la Fédération Française de l’Internet Immobilier en collaboration avec l’institut Médiamétrie, fait ressortir que les hommes sont moins nombreux (45%) à se rendre sur les portails immobiliers, que les femmes qui représentent 55%. Il peut être judicieux de penser au regard de ces chiffres, que les femmes au foyer se chargent du travail de recherches en vue du projet immobilier.

Une population active et mobile

Selon cette même étude, la tranche d’âge qui s’intéresse aux annonces immobilières sont les personnes entre 25 et 64 ans. Une constatation logique qui indique un public en activité professionnelle et de nos jours, enclin à déménager. Des chiffres qui se décomposent avec 19% pour des connexions de jeunes venant d’entrer dans la vie active, soit les 25-34 ans. Viennent ensuite ceux âgés de 35 à 49 ans pour 29% et enfin 30% des plus matures entre 50 et 64 ans.

QUELLES CONCLUSIONS TIRER DE CES ÉTUDES ?

Des constats logiques et en accord avec le temps

L’ensemble de ces constatations, fait état de conclusions dont chaque agent immobilier est censé avoir déjà connaissance, s’il exerce son métier avec professionnalisme. Elles sont plutôt logiques et reflètent bien la société telle qu’elle apparaît dans sa globalité.

Des notions de bases

De plus, il ressort de ces études que, comme chaque agent immobilier le sait, il est indispensable de convaincre madame qui a bien souvent le mot de la fin ! Mais, également qu’une annonce bien rédigée indique l’ensemble des services comme les transports ou les commerces par exemple. Enfin, qu’il n’y a pas de contacts sans visites, mais qu’il ne faut pas mélanger fréquentation et prise de rendez-vous.

Cette analyse détaillée sera très utile pour les débutants en transactions et ne peut qu’être un rappel judicieux pour les plus aguerris afin qu’ils n’oublient pas les fondamentaux.

Article rédigé par l'équipe Styl'Immo