Les diagnostiqueurs immobiliers de plus en plus sollicités

Les diagnostiqueurs immobiliers connaissent une période faste. Le cabinet Xerfi estime que la progression du chiffre d'affaire global ( + 10%) connue en 2015 grâce notamment à la bonne santé du marché immobilier sur les segments de l'ancien qui dépasse la barre des 845 000, devrait se poursuivre sur les années 2016/2017. 

L'étude menée pour le cabinet Xerfi justifie cette hausse par le regain de pouvoir d'achat des ménages, par des taux d'intérêts à un niveau historiquement bas et par l'engouement des placements immobiliers. L'étude stipule par ailleurs que la réglementation ne connaîtra pas d'évolution importante en 2016. Toutefois, à l'approche du 1er janvier 2017, la demande de réalisations de Diagnostics de performance énergétique ou d'audits énergétiques de copropriétés devrait s'accélérer. 

Toujours d'après l'enquête, je cite : « D'autant que les premiers DPE vente, réalisés en 2006, d'une validité de 10 ans, seront à renouveler. De quoi anticiper une progression du chiffre d'affaires de +8 % en 2016, portée par les exigences autour de l'amiante, qui ont apporté un surplus d'activité »

Un chiffre d'affaires de + 8 % qui pourrait atteindre les + 12 % en 2017 grâce à l'augmentation des diagnostics à réaliser, particulièrement dans le domaine de l'amiante (principal moteur de la croissance pour les entreprises habilitées) et des bons fondamentaux du marché immobilier. L'étude signale par ailleurs l'entrée en vigueur de nouvelles obligations dans le secteur locatif sur le gaz et l'électricité. 

Tout va très bien donc pour la profession qui va également voir entrer en vigueur en 2017 ou 2018 un diagnostic amiante pour la location acté par la loi Alur.