Avant d'acheter un bien, anticipez les travaux

Lorsqu'on est sur le point d'acheter un bien, il faut toujours prévoir dans son budget les éventuels travaux à effectuer par la suite. En effet, le budget rénovation peut peser lourd après acquisition et on y pense pas forcément. Mieux vaut donc anticiper les travaux, sans oublier la mise aux normes de sécurité qui est souvent un passage obligatoire surtout lorsqu'on investit dans l'ancien.

Quand l'objectif est de mettre le bien en location, l'intérêt est double : louer un bien de moyenne qualité équivaut à un loyer moins intéressant. De plus, le logement va se détériorer plus rapidement.  Il est estimé qu'une rénovation en profondeur peut vous mettre à l'abri de travaux pendant au moins quinze ans. Ce qui n'est pas négligeable.

Les travaux à envisager

Une attention toute particulière doit être portée sur le confort des futurs occupants : les peintures, la remise à neuf de la salle de bain avec baignoire ou douche à l'italienne, revisiter les équipements de la cuisine, effectuer une rénovation thermique, refaire les équipements sanitaires, etc, sont autant de points qui vous permettront non seulement de posséder un bien durable mais aussi de justifier une augmentation du loyer.

Entreprendre des travaux oblige souvent à recourir à des spécialistes 

Une opération qui parfois tourne au cauchemar. Le choix de l'entreprise ne doit pas s'effectuer au hasard. Vérifier dans un premier temps qu'elle soit bien adhérente à un organisme professionnel et immatriculée à la CMA. Sur le site Artisans-du-batiment.com, il est possible de trouver une entreprise proche du bien en question, membre de la Capeb, par exemple. En ce qui concerne les travaux de rénovation énergétique, assurez-vous que l'artisan possède le label RGE. Parmi les autres points à ne pas négliger, il faut retenir aussi les assurances qui doivent être en cours de validité. L'artisan doit être assuré pour la catégorie de travaux qu'il va réaliser. Faites jouer la concurrence. Le document doit en autres comprendre la date de début et de fin de travaux et doit détailler et distinguer les coûts liés à la main d'œuvre, aux fournitures et aux frais de transport. Pour finir, le devis le moins cher n'est pas forcément le meilleur et le plus intéressant ; tout dépend de la qualité des matériaux. N'hésitez pas à aller visiter des chantiers déjà effectués par l'entreprise et payer qu'au fur et à mesure de l'avancement du chantier. 

Article rédigé par l'équipe Styl'Immo